QUELQUES DONNEES GENERALES

Aubiac est une des neuf communes du canton de Laplume. Située à 10 km au sud d’Agen, elle est traversée par la route départementale 931 Agen-Pau qui passe par Condom. L’entrée de l’autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) se trouve à 6km et l’aéroport Agen-La Garenne à 7km.
Laplume, chef-lieu du canton, est à 5 km. L’ Agropôle, principale zone d’activité économique de la région agenaise, à 5 km également.
 
Notre commune compte 1016 habitants et sa superficie atteint 13,86 km2. Son caractère de commune rurale, dominée par les coteaux argilo-calcaires, attire une population jeune qui recherche le calme de la campagne sans trop s’éloigner de la ville. C’est dire qu’elle augmente sensiblement mais régulièrement depuis 30 ans et que la pression urbanistique a tendance à s’accentuer en milieu diffus. Un plan local d’urbanisme a été voté en 2007, révisé en 2008, pour apporter, conformément à la loi, les correctifs nécessaires et éviter les dérives d’une urbanisation non maîtrisée afin de préserver à Aubiac son caractère rural de village gascon.
 
 

AUBIAC ET SON PATRIMOINE 

Classée monument historique, l'église romane Sainte-Marie, fut construite entre le IXe et le XIIe siècle sur les assises d'un édifice mérovingien. La mise à jour, sous l'ancienne sacristie, de sarcophages de cette époque, en témoigne. De nuit, ce monument admirablement conservé, prend toute sa valeur.

Une Piéta du XVe siècle, en bois polychrome, retrouvée dans la tour ouest de l'église, et un petit cheval de bronze gallo-romain, découverts lors de fouille à la Gleysette, sont exposés au musée d'Agen.

Comme tous les villages prospères, Aubiac possédait ses moulins. Deux moulins à vent sont encore visibles sur la route justement appelée "route des moulins".

L'eau, essentielle à la vie du village. A la vie, tout simplement. Donc, sur le territoire communal les puits sont nombreux. Le bourg disposait d'une fontaine mais  aussi de plusieurs lavoirs. La fontaine est au sud, en bas de la rue de la Murette. Le lavoir le plus ancien a été restauré, il est situé à l'opposé, au lieu-dit "Champagne", en contre-bas du CD 931.

 

Près du Château, un grenier à blé et un ancien chai du XVIIIème, viennnent d'être rénovés.Ils accueillent désormais, réceptions, visites, séminaires, expositions et proposent des dégustations au chai. On y trouve également la boutique Couleurs de Gascogne qui propose des produits du terroir (vins, eaux-de-vie et armagnacs, conserves, pruneaux etc...).

Quelques noms de lieux: La toponymie, c'est la signification des noms de lieux. Le nom de nos lieux-dits trouvent leur origine dans la langue occitane.

Lauilleron: Vient de brebis. Avec le diminutif, signifie fils de bergers

Capet de Bit: Endroit couvert de vignes

Le Réchou: Le frêne

Casse: Chêne

Mahourat: Difficile à labourer

Lasbourdasses: Les grosses fermes

Taparre: La pente

Branas: Bruyères

Peyruc: Lieu pierreux

Pinès: Pinède

Baqué: le vacher

Lenbarrat: vient de barrière

Cabireau : vient de cabiron signifiant chevreuil ou chevron, donc peut-être un charpentier

Lasgraves: Gravière

Roc del Riou: Rocher du ruisseau

Cardayre: Le cardeur ( de laine)

Aurion: "on" est un suffixe d'origine gallo-romaine. Il correspond au "ac" que l'on retrouve dans Aubiac. Ce peut-être le domaine d'un nommé Aurius.

Herran: certainement Fernand, prénom très ancien. Le "h" gascon remplace le "f" languedocien.

Mouchon: "on" correspond à "ac". A rapporcher de Moissac. Domaine portant le nom d'un propriétaire

Hartanès: mot d'origine gascone signifiant goinfres. Le lieu a dû prendre le nom de ses habitants mais il manque l'article.

Hourtounat: plusieurs diminutifs de fort. Donc, fils de personnes fortes.

Mahourat: signifie mauvais trou, donc un lieu peu engageant. Peut-être habité par quelqu'un de peu aimable.